Bonjour tout le monde !

Ce second blog est pour moi une obligation

d’ici peu je n’aurai plus d’espace disponible sur le premier.

Pour les indélicats, c’est malheureux de commencer par là

mais ça s’impose, navrée.

A tous lecteurs et écrivains en herbe.

·                                 Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957).

Il est interdit d’utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l’un des quelconque éléments

 – photos, poèmes, articles personnels

– publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit

– électronique, papier ou tout autres supports

– sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur.

Blog crée en Février 2007 par Gwemaline Nom d’auteur et  tous droits réservés - 

 

Publié dans : Non classé | le 20 mars, 2008 |Pas de Commentaires »

V.I.T.R.I.O.L.

vitriol1.jpg

V.I.T.R.I.O.L

Que vitriol brûle tous masques superflus, 

Qu’il efface chacun de nos abus, 

Qu’il entre en nos chaires en toutes parcelles, 

Cherche profondément en nous l’étincelle 

Et en sorte l’essentiel de nos entrailles, 

Dans la moindre de nos failles, 

Qu’il nous aide à épurer nos aspérités, 

Préservant notre plus grande sincérité, 

Qu’il mette notre esprit à nu, 

Et que force, sagesse et beauté en muent. 

Gwemaline…

V.I.T.R.I.O..L

Visita Interiora Terrae Rectificando Occultum Lapidem

(visite l’intérieur de la Terre et en te rectifiant tu trouveras la pierre cachée)

Publié dans : V.I.T.R.I.O.L | le 22 octobre, 2008 |2 Commentaires »

La terre, L’air, L’eau, le feu

croixphilosophiquedespentacles.gif

De la terre mère matrice, je suis née,

Fertile elle m’a  nourrit voir même gavée, 

Elle m’a rendu la vie, pas sans saignée,

Pour naitre à nouveau de mes idées,

Et toi, ce jour là, Tu m’acceuillais.

§

Le souffle du vent, m’apporte l’inspiration,

Je lis, je réfléchis, puis alors enfin j’écris,

Ainsi accompli, je ferme et t’envoi le pli,

Alors tu lis, réfléchis souris ou alors cris,

D’un long message clair ou pas réagis.

§

En mon corps le feu, m’apporte la passion,

Dans mes mots parfois sans belle façon,

Je penche, mes sentiments l’instant des moissons,

Sans aucune barrière si ce n’est la raison,

Et Toi encore, tu es là, fidèle à mes sillons.

§

En l’eau, je trouve fraîcheur et purification,

Je trouve apaisement après tourments et frictions,

Je flotte aux vagues de mes vastes notions,

Menaçant parfois de me noyer en mes décisions,

Et toi, encore, tu es là tendant ta main au carillon.

 

Gwemaline…

Publié dans : LA TERRE L EAU... | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Recevez mes voeux les plus sincères!

utanidroite1.gif1449601.bmputanigauche1.gif

Amis, amours, en vie,

partis.., en moi, ou à venir,

recevez ces voeux des plus sincères.

Je n’ai pas de bijoux luisants,

de paillettes, pas davantage d’argent,

je vous tends mon coeur,

et vous offre mon énergie,

celle d’une jolie vie,

où tant de fleurs y ont fleuri…

Recevez…,

ma joie, mon amour, ma tendresse,

qui jamais ne paressent.

A tout ceux qui pensent…,

 qu’ils ont brillé par leur absence

 ou silence en ma vie,

je leur dédie ce souffle de vie…

Gwemaline…

Publié dans : REVEVEZ.... | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

L’orage du coeur

sorrow.jpg

Alors que la vie ne semblait que douceur 

La conscience tendrement endormie 

Le regard masqué par les sentiments 

Et soudain l’orage 

Et l’oasis enfoui dans la douleur 

Des découvertes au goût de vomi 

Voir naturellement ce qui finalement 

Parait si évident 

Ce fossé déjà si grand 

Doit il  vraiment se combler

 

Gwemaline

Publié dans : L ORAGE DU COEUR | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Fête d’une Maman

bonnefetemaman1.jpg

Pour une douce maman 

Regarde petite maman     

La distance n’a jamais altéré          

D’une portion leurs sentiments                       

Aujourd’hui ton retour est annoncé 

Reçois en leur nom ce symbolique présent          

Parce que la vie est un bel océan 

Où vous nagerez encore  longtemps

Dans la plus belle des harmonies 

Au rythme d’une douce symphonie          

Ils t’invitent encore infiniment                    

Dans cette valse à quatre temps                             

Alors vas, vis le tout simplement… 

Gwemaline Pour Sophie… 

Publié dans : ¨FETE D UNE MAMAN | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Surtout sois différent…

comprhensionmutuelle.jpg

 

Parce que tu ne seras jamais moi.

Je t’apprécie déjà.

Parce que ton résonnement est différent du mien.

Je suis intéressée.

Parce que tu juges, jusqu’à mon appartenance.

Je vais me concentrer.

Je serais patiente,

Je chercherai où est la porte,

Puis je t’écouterai,

Dans ton fonctionnement,

J’explorerai ton esprit,

Pour justifier cet état d’incompréhension.

Puis quand tu seras prêt,

Je parlerai,

De mon ressenti,

De ce chemin choisi,

Je t’expliquerai, sans mépris,

Comment deux points distincts,

Peuvent se joindre en un tout,

Sans jamais se fondre, ni se perdre.

Comprendre ce qui nourrie ma foi,

Spirituelle comme la plus intellectuelle,

Comprendre que rien ne m’oblige à choisir,

Que je suis seule à entreprendre d’avancer,

Il ne s’agit pas pour moi de te convaincre,

Mais seulement de percevoir que tu as saisi,

Que rien de malsain ne découle de là,

Que rien de satanique ne me nourri,

Que rien de nuisible ne me pourri.

Alors toi seul, fera ce choix,

De me comprendre ou me juger

D’empreinter le sentier escarpé,

Qui sans prétendre être l’unique voie,

Est pour Moi un chemin de valeur,

Aux multiples bonheurs,

Et que comme tout merveilleux destin,

Cela demande un effort de travail,

En soi et pour soi,

Parce qu’être différent ne signifie pas être désunis,

Je me dois de provoquer cet échange,

Pour qu’ainsi nous parvenions à cohabiter en harmonie,

Pour le bien de l’humanité.

Mais sans Toi je ne suis rien…

 

Gwemaline…

Publié dans : SURTOUT SOIS DIFFERENT | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Secoue-Toi!

1211877604.jpg

Regarde-toi, Molle et pleurnicheuse, Secoue-toi,  Redresse toi, Trace, trace

encore, Gravi les marches de ta volonté coriace, Réveille toi et construis…

Si les larmes font partie de Toi, quelles restent celles de joie…

Si  ta voix doit s’élèver que ce soit en chanson gai…

Si ton cœur bat qu’il le fasse avec passion…

Vivre fort, n’est pas sans effort…

Alors redresse toi et bat toi…

Gwemaline…

Publié dans : SECOUE-TOI | le 22 octobre, 2008 |1 Commentaire »

Oh Maman!

images1.jpg

Oh Maman, comme tu m’as fait mal,

Oh Maman, comme j’ai pleuré,

Quand avec tout mon amour je t’écrivais,

Et que tu n’en as lu et relevé que les fautes,

Oh Maman comme j’ai encore si mal,

Oh Maman comme j’ai tant détesté,

Quand tous ces gens tout comme Toi,

N’ont lu en mes mots que mes défauts.

Oh Maman, comme aujourd’hui, j’ai mal

Oh Maman, comme j’ai envi de crier,

Quand même adulte, j’ai tant évolué,

Sans jamais, jamais t’avoir pardonné.

Gwemaline…

Publié dans : OH! MAMAN! | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Ma sincérité

coeuretepe1.jpg

Ma sincérité 

Sans aucune protection 

Armée d’une épée 

Je lacère avec passion 

Je blesse, je creuse, 

Jusqu’à la garde 

Quand le sang coule 

Il est trop tard 

La blessure est fatale 

Nul ne peut entendre 

Cette sincérité cinglante 

La révolte qui la guide 

L’a rendu si perfide 

Que même un druide 

Ne pourrait pas absorber

Ce goût de sang

Qu’a l’amertume

 Gwemaline…

Publié dans : MA SINCERITE | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

L’individu est t’il toujours « Un »?

puppetnotbyaltair44441.jpg

Aujourd’hui tu ris, et demain tu cris.

Aujourd’hui tu suis, et demain tu fuis.

Aujourd’hui tu brilles, et demain tu grilles.

Aujourd’hui tu chantes, et demain tu plantes.

Aujourd’hui tu caresses, et demain tu cesses.

Aujourd’hui tu crois, et demain la proie.

Aujourd’hui tu danses, demain plus de transe.

Aujourd’hui la vie et demain la nuit.

Alors faut t‘il pour autant, tant que nous le pouvons…

Ne jamais, s’avancer, sous prétexte de prudence ?

Ne jamais regarder, sous prétexte d’être tenté ?

Ne jamais toucher, sous prétexte de se brûler ?

Ne jamais caresser, sous prétexte d’en manquer ?

Ne jamais chanter, sous prétexte de ne pas être un pro ?

Ne jamais danser, sous prétexte d’un faux pas ?

Ne jamais croire, sous prétexte d’être absorbé ?

Ne jamais vivre sous prétexte d’avoir à mourir ?

Ne jamais aimer sous prétexte de morffler?

Chacun trouve sa mesure dans sa nature

et sa nature en sa liberté,

Comment l’harmoniser, pour rester une société équilibrée ???

Gwemaline…

Publié dans : l'individu est-il toujours un? | le 22 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »
1234

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Voûte Etoilée
| Attala Blog
| jepensedoncjesuis13